Site investisseur

 

Investissements RenaissanceMD

L’effet des intérêts négatifs



Des taux d’intérêt négatifs sont rares dans les grandes économies. Du moins l’étaient-ils. La multiplication de taux inférieurs à zéro et les conséquences non souhaitées sur le paysage économique ont retenu l’attention de Gestion d’actifs CIBC (GAC). Devant des taux négatifs, consommateurs et entreprises pourraient choisir d’épargner plutôt que d’emprunter et de consommer, ce qui pourrait affaiblir davantage l’environnement économique.

Points saillants :

Titres à revenu fixe par rapport aux actions : Des forces cycliques pourraient continuer de soutenir un peu plus longtemps des valorisations des actions supérieures à la moyenne, ce qui rend les actions plus intéressantes que les titres à revenu fixe.

Actions : Après la reprise boursière qui a déjà eu lieu cette année, nos prévisions des marchés financiers annoncent des rendements plus faibles des actions qu’au début de l’année. Les secteurs non liés aux produits de base des pays émergents d’Asie ont été résilients et pourraient en fait profiter de la baisse des prix des matières premières.

Titres à revenu fixe : Les prévisions de GAC indiquent aussi que les titres à revenu fixe rapporteront moins qu’au début de l’année. Les obligations des organismes d’État canadiens et de sociétés représentent de meilleurs placements que les obligations souveraines au cours de la prochaine année.

Devises : Dans le contexte d’une banque centrale canadienne très accommodante et de la faiblesse des prix du pétrole, le dollar canadien devrait se stabiliser autour des niveaux actuels pendant un temps – probablement jusqu’à une date bien avancée de l’été.

Lire le rapport

Résumé du Perspectives

Commentaires vidéos du Perspectives avec Luc de la Durantaye

Balado avec Luc de la Durantaye: « Bienvenue dans l'ère des taux négatifs ! »