Site investisseur

 

Investissements RenaissanceMD

Difficultés mondiales, craintes de deflation



Gestion d’actifs CIBC (GAC) maintient son scénario prévoyant une faible expansion de l’économie mondiale pour les douze prochains mois. Inférieure à celle qui fait consensus, la prévision de croissance du PIB mondial est de 3 %. Avec la baisse des prix de l’énergie, beaucoup de banques centrales de pays développés et émergents n’atteindront pas leurs objectifs d’inflation, restant en dessous. Côté positif, les avantages pour la croissance de la baisse de prix de l’énergie conjuguée à des initiatives de politique monétaire énergiques, à commencer par celle de la Banque centrale européenne, devraient entretenir l’expansion mondiale.

Revenu fixe par rapport aux actions – Les conditions propices à ce que les marchés émergents dégagent de nouveau un rendement supérieur se mettent en place.

Actions – La recherche empirique menée par GAC montre que le contexte actuel demeure favorable aux actions. Les marchés émergents sont les plus favorables pour leur valorisation attrayante et leurs perspectives de croissance relativement solides.

Revenu fixe – Avec l’effet déflationniste du choc pétrolier négatif et les faibles rendements ailleurs dans le monde, le potentiel de hausse des rendements obligataires aux États-Unis et au Canada devrait être limité.

Devises – Les perspectives de la politique monétaire du Canada par rapport à celles des États-Unis ne sont pas favorables au dollar canadien. La faiblesse des cours de l’énergie, si elle dure, ne fera qu’amplifier les difficultés du huard.

Lire le rapport Perspectives

Perspectives - Sommaires

Vidéo et commentaires des perspectives avec Luc de la Durantaye

Balado avec Luc de la Durantaye : « Trois bonnes raisons de réduire vos placements américains »