Site investisseur

 

Investissements RenaissanceMD

Comprendre les fonds communs de placement



Fonds de répartition d'actifs

Fonds de titres à revenu fixe

Fonds d'actions canadiennes

Fonds d'actions mondiales




Les fonds d'investissement ou fonds communs de placement, reposent sur un principe simple : mettre en commun l'argent appartenant à de nombreux investisseurs - les porteurs de parts - et l'investir dans une gamme variée de titres (actions, obligations et instruments du marché monétaire).

Chaque porteur de parts se voit attribuer une quote-part - proportionnelle au nombre de parts qu'il détient - des rendements des placements, qui proviennent de deux sources :

  • Revenus (dividendes ou intérêts payés sur les titres du fonds)
  • Gains ou pertes en capital (découlant de la vente des titres détenus par le fonds)

Chaque fonds est confié à un gestionnaire qui achète et vend les placements conformément à l'objectif du fonds : croissance à long terme, revenu à court terme élevé, préservation du capital, ou une combinaison quelconque des trois.

Selon son objectif, un fonds peut être placé dans des actions, des obligations, des instruments du marché monétaire ou dans une combinaison de ces types de titres.



Avantages des fonds communs de placement

Au cours des deux dernières décennies, les fonds communs de placement sont devenus très populaires en raison des avantages suivants :

  1. Diversification. Un fonds commun de placement peut à lui seul contenir un nombre de titres beaucoup plus élevé que ce que la plupart des investisseurs indépendants pourraient autrement se permettre, ce qui contribue à répartir le risque et à réduire les effets de la volatilité du marché sur les rendements.
  2. Gestion professionnelle. L'argent placé dans un fonds communs de placement est géré par des spécialistes qui prennent les décisions de placement quotidiennes en se fondant sur des recherches poussées, des logiciels perfectionnés, de l'information sur les marchés, ainsi que sur leur propre expérience.
  3. Choix. Étant donné la grande variété des fonds communs de placement, les investisseurs ont toute la latitude pour trouver ceux qui répondent le mieux à leurs objectifs de placement.
  4. Liquidité. Les parts de fonds communs de placement peuvent généralement être achetées et vendues tous les jours ouvrables, de sorte que les investisseurs peuvent facilement accéder à leur argent.
  5. Souplesse. Les investisseurs peuvent facilement transférer leur argent d'un fonds à l'autre à mesure que leurs besoins et leurs objectifs de placement évoluent.



Types de fonds communs de placement

Fonds de répartition d'actifs

Les fonds de répartition d'actifs ne sont pas placés dans une catégorie d'actif unique mais dans plusieurs, en particulier dans les actions, les obligations et les liquidités, ce qui en fait des placements diversifiés.

Les fonds de répartition d'actifs ont pour objet d'offrir aux investisseurs un instrument unique qui combine les objectifs de croissance et de revenu. À cette fin, ces fonds sont placés dans des actions (pour la croissance) et dans des obligations et des liquidités (pour le revenu).

Grâce à cette diversification, les fonds de répartition d'actifs subissent moins de pertes en cas de repli du marché boursier car ils sont moins exposés à un secteur d'activité en particulier, ce qui atténue l'effet des baisses éventuelles.

Les fonds de répartition d'actifs assurent une préservation du capital modérée à élevée et offrent un potentiel modéré de revenu à court terme et de croissance. Ils conviennent donc aux investisseurs qui sont prêts à accepter certains risques pour obtenir la croissance du capital recherchée, tout en continuant de compter sur un revenu à court terme modéré.




Types de fonds communs de placement

Fonds de titres à revenu fixe

Les fonds de titres à revenu fixe sont principalement placés dans des obligations et des actions privilégiées qui versent un dividende fixe. Ces fonds offrent un revenu à court terme plus élevé que les fonds du marché monétaire, mais une préservation du capital moindre. Leur prix est généralement plus stable que celui des fonds d'actions.

La préservation du capital et les rendements varient sensiblement d'un fonds de titres à revenu fixe à l'autre. Les fonds à rendement élevé, qui visent à maximiser le rendement au moyen d'obligations à plus long terme de moindre qualité, assurent une préservation du capital moindre que les fonds de titres à revenu fixe placés dans des titres à rendement plus faible mais de meilleure qualité.

Certains fonds de titres à revenu fixe visent à minimiser le risque en investissant exclusivement dans des titres entièrement garantis par le gouvernement canadien quant au paiement des intérêts et au remboursement du capital.

Les fonds de titres à revenu fixe conviennent aux investisseurs qui souhaitent maximiser le revenu à court terme tout en acceptant un faible niveau de risque. La croissance du capital est un objectif secondaire. Ces fonds sont généralement appréciés des retraités et des autres investisseurs qui recherchent une source de revenu régulier assortie de risques peu élevés.




Types de fonds communs de placement

Fonds d'actions canadiennes

Les fonds d'actions canadiennes sont placés dans les actions d'une vaste gamme de sociétés canadiennes. Les investisseurs qui achètent des parts d'un fonds d'actions deviennent pour ainsi dire copropriétaires de chacun des titres du portefeuille du fonds.

Certains fonds d'actions canadiennes investissent dans des sociétés en se fondant, entre autres, sur leur capitalisation boursière (soit la valeur marchande de toutes leurs actions en circulation). En général, les fonds d'actions canadiennes à faible capitalisation sont placés dans des sociétés de petite taille ou très spécialisées, tandis que les fonds d'actions à forte capitalisation sont surtout composés de titres de grandes sociétés. Les fonds d'actions à moyenne capitalisation sont des fonds intermédiaires.

Les objectifs varient considérablement d'un fonds d'actions canadiennes à l'autre :

  • Fonds de croissance dynamique. Ces fonds sont placés dans des sociétés caractérisées par un potentiel de croissance spectaculaire (par exemple les petites sociétés qui en sont à leur premier appel public à l'épargne).
  • Fonds de croissance. Ces fonds sont placés dans des sociétés réputées pour leur croissance solide et leur potentiel de plus-value et de gains en capital.
  • Fonds de croissance et de revenu. Ces fonds sont placés dans des sociétés qui offrent des perspectives de croissance modeste et un taux de dividende élevé (par exemple les services publics).

Les hausses et les replis du marché boursier se répercutent sur les fonds d'actions. Bien que les actions surclassent traditionnellement les autres types de titres, rien ne garantit que cette tendance se poursuivra à court terme. C'est pourquoi les fonds d'actions canadiennes s'inscrivent davantage dans le cadre d'une stratégie de placement à long terme.




Types de fonds communs de placement

Fonds d'actions mondiales

Si l'un des objectifs des fonds communs de placement est la diversification, la meilleure façon d'atteindre cet objectif n'est-elle pas d'investir dans des actifs répartis dans le monde entier? C'est la logique des fonds d'actions mondiales. Ces fonds sont essentiellement placés dans des actions étrangères, mais ils peuvent comprendre certains titres canadiens.

Puisque les fonds d'actions mondiales peuvent être volatils et présenter davantage de risques que les fonds canadiens - tout dépendant de la conjoncture planétaire, des fluctuations des taux de change et des autres facteurs économiques et politiques, leur diversification compense les risques du pays ou les risques politiques auxquels un investisseur pourrait rencontrer.

Les fonds d'actions mondiales peuvent être placés dans des actions à grande, moyenne ou petite capitalisation, ou dans des secteurs d'activité spécifiques. Il existe plusieurs variantes qu'il convient de bien distinguer. En règle générale, un fonds « mondial » est placé dans une combinaison de titres canadiens et étrangers. Un fonds qualifié « d’international » se compose exclusivement de titres étrangers. Un fonds « régional » est axé sur les marchés d'une partie du monde bien précise. Enfin, les fonds dits « émergents » privilégient les pays en voie de développement et les titres cotés aux bourses de ces pays.